RUTH 1 : 1 à 22*** + RUTH 1 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

22/06/2016 16:29

RUTH 1 : 1 à 22*** +
 

1 ¶  Du temps des juges, il y eut une famine dans le pays. Un homme de Bethléhem de Juda partit, avec sa femme et ses deux fils, pour faire un séjour dans le pays de Moab.

famine. Ce désastre semble similaire à celui de l’époque d’Abraham (#Ge 12), d’Isaac (#Ge 26) et de Jacob (#Ge 46). Le texte ne spécifie pas si cette famine correspondait à un jugement divin (cf. #1R 17 ; #1R 18, surtout 18: 2).

 

Bethléhem de Juda. Bethléhem (littéralement « maison du pain ») se trouvait sur le territoire de Juda (#Jos 15), à environ 9 km au sud de Jérusalem. Rachel, l’épouse de Jacob, fut ensevelie tout près de là (#Ge 35:19 ; cf. #Ru 4:11). Bethléhem reçut plus tard le titre de « ville de David » (#Lu 2:4, #Lu 2:11). Marie y mit au monde Jésus-Christ (#Lu 2:4-7 ; cf. #Mi 5:1). Hérode y massacra les petits enfants (#Mt 2:16). La précision « de Juda » (#Jug 17: 7, #Jug 17: 9 ; #Jug 19:1-2, #Jug 19: 18) sert à la distinguer de Bethléem de Zabulon (#Jos 19: 15).

 

séjour. Élimélec voulait séjourner jusqu’à la fin de la famine en Moab, en tant que résident étranger.

1:1-5 Cette introduction retrace les événements qui donnèrent le mouvement à la suite de l’histoire et à son point culminant: la naissance d’Obed, l’ancêtre de David et de Christ.

 

2  Le nom de cet homme était Élimélec, celui de sa femme Naomi, et ses deux fils s’appelaient Machlon et Kiljon ; ils étaient Éphratiens, de Bethléhem de Juda. Arrivés au pays de Moab, ils y fixèrent leur demeure.

Élimélec. Son nom signifie « mon Dieu est roi » et reflète la consécration au Dieu d’Israël. Il occupait certainement une place éminente au sein de la communauté. Il avait peut-être pour frères le proche parent au nom inconnu et Boaz (cf. #Ru 4:3).

 

Naomi. Son nom signifie « ma gracieuse ».

 

Machlon et Kiljon. Leurs noms signifient respectivement « malade » et « languissant ».

 

Éphratiens. Ce terme désignait les personnes vivant dans la région, connue sous le nom d’Éphrata (#Ge 35:16, #Ge 35:19 ; #Ge 48:7 ; #Ru 4:11 ; #Mi 5:1) avant d’être appelée Bethléhem (#Ru 1:1). Le père de David est appelé « cet Éphratien de Bethléhem » (#1S 17: 12) et « Isaï, Bethléhémite » (#1S 16: 1, #1S 16: 18 ; #1S 17: 58).

 

3  Élimélec, mari de Naomi, mourut, et elle resta avec ses deux fils.

4  Ils prirent des femmes Moabites, dont l’une se nommait Orpa, et l’autre Ruth, et ils habitèrent là environ dix ans.

 

Orpa. Son nom signifie « opiniâtreté ».

 

Ruth. Son nom signifie « amitié ».

 

environ dix ans. C’est la durée totale, semble-t-il, du séjour de Naomi en Moab.

 

5  Machlon et Kiljon moururent aussi tous les deux, et Naomi resta privée de ses deux fils et de son mari.

Naomi resta. Veuve dans un pays étranger, ses deux fils morts, elle croyait que l’Éternel lui imposerait des jours amers jusqu’à sa mort (vv. #Ru 1:13, #Ru 1:20-21). Le texte ne donne aucune explication à la mort des trois hommes. Ruth avait épousé Machlon et Orpa, Kiljon (cf. #Ru 4:10).

 

6 ¶  Puis elle se leva, elle et ses belles-filles, afin de quitter le pays de Moab, car elle apprit au pays de Moab que l’Éternel avait visité son peuple et lui avait donné du pain.

l’Éternel avait visité son peuple. De toute évidence, l’Éternel avait envoyé la pluie pour mettre fin à la famine. Les pages de ce livre portent l’empreinte de l’action souveraine de Dieu en faveur d’Israël:

1° cette action vise en réalité le bien de son peuple (#Ru 2:12 ; #Ru 4:12-14),

2° mais elle est mal perçue par Naomi (#Ru 1:13, #Ru 1:21),

3° dans un contexte de prières/bénédictions (#Ru 1:8-9, #Ru 1:17 ; #Ru 2:4, #Ru 2:12, #Ru 2:20 ; #Ru 3:10, #Ru 3:13 ; #Ru 4:11).

 

Le retour de la prospérité matérielle n’était que l’ombre de la réalité à venir: la prospérité spirituelle apportée, à travers la lignée de David, par la personne de Christ.

1:6-22 La mort d’Élimélec et de ses fils (vv. #Ru 1:3, #Ru 1:5) préparait le retour de Naomi à Bethléhem avec Ruth (vv. #Ru 1:15-22) et la séparation d’avec Orpa (vv. #Ru 1:6-14).

 

7  Elle sortit du lieu qu’elle habitait, accompagnée de ses deux belles-filles, et elle se mit en route pour retourner dans le pays de Juda.

Elle sortit. Naomi avait des amis (v. #Ru 1:19), une famille (#Ru 2:1) et des biens (#Ru 4:3) qui l’attendaient à Bethléhem.

 

8  Naomi dit alors à ses deux belles-filles : Allez, retournez chacune à la maison de sa mère ! Que l’Éternel use de bonté envers vous, comme vous l’avez fait envers ceux qui sont morts et envers moi !

1:8-10 Naomi faisait preuve de compassion envers ses deux belles-filles en les encourageant à retourner dans leur famille (v. #Ru 1:8) et à se remarier (v. #Ru 1:9), mais elles insistèrent avec émotion pour l’accompagner (v. #Ru 1:10).

 

9  Que l’Éternel vous fasse trouver à chacune du repos dans la maison d’un mari ! Et elle les baisa. Elles élevèrent la voix, et pleurèrent ;

10  et elles lui dirent : Non, nous irons avec toi vers ton peuple.

11  Naomi, dit : Retournez, mes filles ! Pourquoi viendriez-vous avec moi ? Ai-je encore dans mon sein des fils qui puissent devenir vos maris ?

1:11-13 Naomi raisonna une seconde fois ses belles-filles, dans une attitude entièrement désintéressée, afin qu’elles fassent demi-tour, en leur expliquant qu’elle ne pourrait pas leur donner de nouveau mari (peut-être, dans l’esprit du lévirat de #De 25:5-6). Si Orpa et Ruth attendaient que les fils de Naomi aient grandi, au moment de se remarier elles seraient aussi âgées que l’était désormais leur belle-mère (cf. #Ge 38:11).

 

12  Retournez, mes filles, allez ! Je suis trop vieille pour me remarier. Et quand je dirais : J’ai de l’espérance ; quand cette nuit même je serais avec un mari, et que j’enfanterais des fils,

Je suis trop vieille. Naomi avait probablement environ 50 ans.

 

13  attendriez-vous pour cela qu’ils eussent grandi, refuseriez-vous pour cela de vous marier ? Non, mes filles ! car à cause de vous je suis dans une grande affliction de ce que la main de l’Éternel s’est étendue contre moi.

la main de l’Éternel. Une façon de parler pour décrire l’œuvre de l’Éternel. Le Seigneur est esprit (#Jn 4:24) et n’a, par conséquent, pas de main au sens littéral du terme.

 

14  Et elles élevèrent la voix, et pleurèrent encore. Orpa baisa sa belle-mère, mais Ruth s’attacha à elle.

1:14-15 Devant l’insistance de sa belle-mère, Orpa s’en retourna, tandis que Naomi dut supplier Ruth une troisième fois de le faire.

 

15  Naomi dit à Ruth : Voici, ta belle-sœur est retournée vers son peuple et vers ses dieux ; retourne, comme ta belle-sœur.

ses dieux. Allusion à Kemosch, le dieu principal de Moab, dont le culte exigeait des sacrifices d’enfants (#2R 3:27), et à d’autres divinités locales.

 

16  Ruth répondit : Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ;

ton Dieu sera mon Dieu. Cette déclaration prouve que Ruth était passée de l’adoration de Kemosch à celle de l’Éternel, le Dieu d’Israël (cf. #1Th 1:9-10).

1:16-18 Ruth exprima sa loyauté envers Naomi et son engagement envers la famille qui était devenue la sienne par mariage.

 

17  où tu mourras je mourrai, et j’y serai enterrée. Que l’Éternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi !

Que l’Éternel me traite dans toute sa rigueur. Ce vœu de Ruth apporte un témoignage supplémentaire de sa conversion. Elle suivait ainsi les traces d’Abraham (#Jos 24: 2).

 

18  Naomi, la voyant décidée à aller avec elle, cessa ses instances.

19 ¶  Elles firent ensemble le voyage jusqu’à leur arrivée à Bethléhem. Et lorsqu’elles entrèrent dans Bethléhem, toute la ville fut émue à cause d’elles, et les femmes disaient: Est-ce là Naomi ?

arrivée à Bethléhem. Le voyage depuis Moab (une centaine de  km) durait de 7 à 10 jours. Elles avaient dû descendre de Moab dans la vallée du Jourdain (environ 1300 m de dénivellation) et remonter par les collines de Juda (dénivelé d’environ 1100 m).

 

toute la ville. Naomi était encore bien connue (cf. « Éphratiens, de Bethléhem », v. 2). La question posée par les femmes suggère que les difficultés de la dernière décennie avaient laissé des traces physiques sur elle.

 

20  Elle leur dit : Ne m’appelez pas Naomi ; appelez-moi Mara, car le Tout-Puissant m’a remplie d’amertume.

Naomi …  Mara …  remplie d’amertume. Naomi avait une manière d’envisager la vie qui, bien que fondée sur la souveraineté de Dieu, était dépourvue d’espoir; c’est pourquoi elle demanda qu’on l’appelle « Mara », littéralement « amère ». Si son expérience évoque celle de Job (#Job 1:1-2:2), sa façon de réagir ressemble plutôt à celle de son épouse (#Job 2:10). En réalité, Naomi avait

1° un avenir prometteur,

2° Ruth et Boaz et

3° l’espoir des bénédictions futures de Dieu.

 

21  J’étais dans l’abondance à mon départ, et l’Éternel me ramène les mains vides. Pourquoi m’appelleriez-vous Naomi, après que l’Éternel s’est prononcé contre moi, et que le Tout-Puissant m’a affligée ?

22  Ainsi revinrent du pays de Moab Naomi et sa belle-fille, Ruth la Moabite. Elles arrivèrent à Bethléhem au commencement de la moisson des orges.

Ruth la Moabite. Cette désignation apparaît aussi en #Ru 2:2, #Ru 2:21 ; #Ru 4:5, #Ru 4:10 et souligne le statut de prémices de la future conversion des païens attaché à Ruth (cf. #Ro 11).

 

au commencement de la moisson des orges. Normalement les deux dernières semaines d’avril.

 

 

RUTH 1 : 1 to 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

 

1 ¶ In the days of the judges there was a famine in the country. A man from Bethlehem in Judah departed with his wife and two son, to sojourn in the country of Moab.

famine. This disaster seems similar to the time of Abraham (#Ge 12), Isaac (#Ge 26) and Jacob (#Ge 46). The text does not specify whether this famine corresponded to a divine judgment (cf. 1R # 17; # 1R 18, especially 18: 2).

 

Bethlehem Judah. Bethlehem (literally "house of bread") was on the territory of Judah (#Jos 15), about 9 km south of Jerusalem. Rachel, Jacob's wife, was buried close by (#Ge 35:19; cf. 4:11 #Ru). Bethlehem later received the title of "City of David" (#Lu 2: 4, #Lu 2:11). Mary there gave birth to Jesus Christ (#Lu 2: 4-7; cf. #Mi 5: 1). Herod slaughtered there small children (#Mt 2:16). Accuracy "of Judah" (#Jug 17: 7, #Jug 17: 9; #Jug 19: 1-2, #Jug 19: 18) is used to distinguish it from Bethlehem in Zebulun (#Jos 19: 15).

 

stay. Elimelech wanted to stay until the end of famine in Moab, as a foreign resident.

1: 1-5 The introduction traces the events that gave the movement as a result of history and at its highest point: the birth of Obed, the ancestor of David and Christ.

 

2 The name of the man was Elimelech, his wife Naomi, and his two son Mahlon and Chilion; they were Ephrathites from Bethlehem of Judah. Arrived in Moab, they fixed their abode.

 

Elimelech. His name means "my God is king" and reflects the dedication to the God of Israel. It certainly occupied a prominent place in the community. It was perhaps for the brothers close relative to the unknown and Boaz (see #Ru 4: 3).

 

Naomi. His name means "my gracious."

 

Mahlon and Chilion. Their names mean "sick" and "languid".

 

Ephrathites. This term referred to people living in the area, known to Ephrath (#Ge 35:16, 35:19 #Ge; #Ge 48: 7; 4:11 #Ru; #Mi 5: 1) before to be called Bethlehem (#Ru 1: 1). David's father is called "that Ephrathite of Bethlehem" (# 1S 17: 12) and "Jesse of Bethlehem" (# 1S 16: 1, # 1S 16: 18; # 1S 17: 58).

 

3 Elimelech, Naomi's husband, died, and she was left with her two son.

4 They took Moabite women, one was Orpah and the other Ruth: and they dwelled there about ten years.

 

Orpah. Its name means "obstinacy".

 

Ruth. Its name means "friendship".

 

about ten years. This is the total time, it seems, the residence Naomi in Moab.

 

5 Mahlon and Chilion died also both of them, and Naomi was left without her two son and husband.

 

Naomi remained. Widow in a foreign country, his two dead son, she believed that the Lord would impose bitter days until his death (vv #Ru 1:13 #Ru. 1: 20-21). The text gives no explanation for the death of three men. Ruth and Orpah had married Mahlon, Chilion (cf. #Ru 4:10).

 

6 ¶ Then she arose, she and her daughters to leave the country of Moab, for she had heard in Moab that the LORD had visited his people in giving them bread.

 

the LORD had visited his people. Obviously, the Lord had sent the rain to end the famine. The pages of this book bear the imprint of the sovereign action of God for Israel:

1 this action actually seeks the good of his people (#Ru 2:12; #Ru 4: 12-14)

2 but is resented by Naomi (#Ru 1:13 #Ru 1:21)

3 in a context of prayer / blessing (#Ru 1: 8-9, 1:17 #Ru; #Ru 2: 4, #Ru 2:12 #Ru 2:20; #Ru 3:10 #Ru 3:13; 4:11 #Ru).

 

The return of material prosperity was a shadow of the coming reality of spiritual prosperity brought through the line of David, in the person of Christ.

1: 6-22 The death of Elimelech and his son (vv #Ru. 1: 3, #Ru 1: 5) was preparing Naomi returned to Bethlehem with Ruth (vv #Ru. 1: 15-22) and separation from Orpah (vv #Ru. 1: 6-14).

 

7 She left the place where she was accompanied by her two daughters, and she set off to return to the land of Judah.

 

She left. Naomi had friends (v #Ru 1:19.), A family (#Ru 2: 1) and property (#Ru 4: 3) who waited in Bethlehem.

 

8 Naomi said to her two daughters-Go, return each to her mother's house! The LORD deal kindly with you, as you did to those who died and to me!

 

1: 8-10 Naomi was compassionate towards his two daughters by encouraging them to return to their families (v #Ru. 1: 8) and remarry (v #Ru. 1: 9), but they insisted emotionally to accompany him (v. #Ru 1:10).

 

9 The Lord grant you find rest, each of the house of her husband! Then she kissed them. They raised their voices and wept;

 

10 And they said to him: No, we'll go with you to your people.

 

11 Naomi said, Return, my daughters! Why would you come with me? Am I still in my womb son who could become your husbands?

 

1: 11-13 Naomi reasoned again her daughters-in a completely selfless, that they turn back to do, explaining that she could not give them new husband (perhaps in the spirit of # of levirate 25: 5-6). If Orpah and Ruth waited for the son of Naomi have grown, when they would remarry as old as was now their stepmother (cf. #Ge 38:11).

 

12 Return, my daughters, go! I am too old to marry again. And when I say, I have hope; when that night I would be with a husband, and I bear a child of son,

 

I'm too old. Naomi was probably about 50 years.

 

13 would you wait for them till they were grown up, why you refuse to marry? No, my daughters! for because of you I am in great affliction that the hand of the LORD is gone out against me.

 

the hand of the Lord. A figure of speech to describe the work of the Lord. God is spirit (#Jn 4:24) and is therefore no hand in the literal sense.

 

14 And they lifted up their voice, and wept again. Orpah kissed her mother in law, but Ruth clung to her.

 

1: 14-15 At the insistence of his stepmother, Orpah turned back, while Naomi Ruth had to beg for a third time to do so.

 

15 And she said, Behold, thy sister in law is gone back to her people and to her gods; return thou after thy sister in law.

 

his gods. Referring to Chemosh, the chief god of Moab, whose cult demanded child sacrifice (# 2R 3:27), and other local deities.

 

16 Ruth said, Intreat me not to leave thee, or to return from you! Where you go I will go, wherever you lodge I will lodge; thy people shall be my people, and thy God my God;

 

thy God my God. This statement proves that Ruth had gone to worship Chemosh that of the Lord, the God of Israel (see # 1 Thessalonians 1: 9-10).

1: 16-18 Ruth expressed her loyalty to Naomi and her commitment to family that had become hers by marriage.

 

17 Where you die I will die, and there will I be buried. That the Lord treats me in all its rigor, if anything but death parts me from you!

 

That the Lord treats me in all its rigor. This vow of Ruth provides further testimony of his conversion. She was following in the footsteps of Abraham (#Jos 24: 2).

 

18 Naomi, seeing minded to go with her, ceased its instances.

 

19 ¶ So they two went until they came to Bethlehem. And when they came to Bethlehem, all the city was moved about them, and said, Is this Naomi?

 

came to Bethlehem. The journey from Moab (a hundred kilometers) lasted from 7 to 10 days. They had to go down to Moab in the Jordan valley (about 1300 m height difference) and go up the hills of Judah (altitude of about 1100 m).

 

all the city. Naomi was still well known (see "Ephrathites of Bethlehem", v. 2). The question asked by women suggests that the difficulties of the last decade had left physical marks on her.

 

20 She said to them: Call me not Naomi; call me Mara, for the Almighty has dealt very bitterly.

 

Naomi ... Mara ... bitterness. Naomi had a way of looking at life which, although based on the sovereignty of God was devoid of hope; that's why she asked to be called "Mara", literally "bitter". If experience is reminiscent of Job (#Job 1: 1-2: 2), its response is more like that of his wife (#Job 2:10). In fact, Naomi had

1 a promising future,

2. Ruth and Boaz and

3. the hope of future blessings of God.

 

21 I was in abundance at my departure, and the LORD brought me back empty handed. Why do you call me Naomi, seeing the LORD has spoken against me and the Almighty has afflicted me?

 

22 Thus came back from Moab Naomi and her daughter, Ruth the Moabite. They came to Bethlehem in the beginning of the barley harvest.

 

Ruth the Moabite. This designation also appears #Ru 2: 2, 2:21 #Ru; #Ru 4: 5, 4:10 ET #Ru underlines the status of the beginnings of the future conversion of the Gentiles attached to Ruth (cf. #Ro 11).

 

at the beginning of the barley harvest. Normally the last two weeks of April.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/