CHARLES-HADDON SPURGEON *** Sa première éducation

21/06/2014 18:46
Sa première éducation 
 
De bonne heure, le jeune Charles-Haddon fut envoyé chez son grand-père, pasteur lui aussi dans une église indépendante, et y devint l’objet de la tendre affection d’une tante, qui lui servit de mère pendant assez longtemps. Ce grand-père avait été un prédicateur remarquable et avait attiré de grandes foules autour de sa chaire par la puissance et l’originalité de sa parole. Sans vouloir comparer, comme quelques-uns ont voulu le faire, le jeune enfant dont nous écrivons l’histoire au jeune Samuel, on peut dire cependant qu’il montrait depuis sa première jeunesse une douceur et une docilité exemplaires, une puissance d’observation et un désir de s’instruire bien rares à cet âge. Le grand-père, auquel de si précieuses dispositions donnaient de grandes espérances, ne manqua pas d’exercer et de nourrir cette jeune et féconde intelligence. L’enfant, possédant une voix remarquablement claire et forte, lisait ordinairement les Écritures au culte de famille ou dans les réunions familières, et on lui permettait de poser toutes les questions que cette lecture suggérait à son esprit. C’est ainsi qu’en écoutant les prédications de son grand-père et en se nourrissant de la lecture de certains livres de sa bibliothèque — notamment du livre de Baxter sur le Repos des Saints et du Voyage du Chrétien, de Bunyan — il était déjà devenu assez bon théologien au moment où il retourna sous le toit paternel. Pendant son absence, ses parents s’étaient établis à Colchester, circonstance qui devait favoriser encore la première éducation d’un futur prédicateur, en mettant à sa portée des moyens d’instruction plus efficaces. 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/