Tu es mon serviteur, Je te choisis, et ne te rejette point ! {#Esaie 41:9}

17/05/2014 08:35
Tu es mon serviteur, Je te choisis, et ne te rejette point ! {#Esaie 41:9} 
 
Si nous avons reçu la grâce de Dieu dans nos cœurs, son effet pratique a été de faire de nous des serviteurs de Dieu. Nous pouvons être des serviteurs infidèles, nous Lui sommes certainement peu avantageux, mais cependant, béni soit son nom, nous sommes ses serviteurs, portant sa livrée, nourris à sa table, et obéissant à ses ordres. Nous étions jadis les esclaves du péché, mais Celui qui nous a rendus libres nous a pris maintenant dans sa famille et nous a appris l’obéissance à sa volonté. Nous ne servons pas parfaitement notre Maître, mais nous le ferions si nous le pouvions. Lorsque nous entendons la voix de Dieu nous dire : « Tu es mon serviteur, » nous pouvons répondre avec David, « Je suis ton serviteur ; tu as délié mes chaînes ». Mais le Seigneur ne nous appelle pas seulement ses serviteurs, mais aussi ses élus : « Je t’ai choisi ». Nous ne l’avons pas choisi le premier, mais c’est lui qui nous a choisis. Si nous sommes les serviteurs de Dieu, nous ne l’avons pas toujours été ; c’est à la grâce souveraine que le changement doit être attribué. L’œil de la souveraineté nous a distingués, et la voix de la grâce immuable a déclaré, « Je t’ai aimé d’un amour éternel ». Depuis que le temps ou l’espace ont été créés, Dieu avait écrit sur son cœur les noms de son peuple élu, et les avait prédestinés à être conformes à l’image de son Fils, et il les a décrétés héritiers de toute la plénitude de son amour, de sa grâce, et sa gloire. Quelle consolation nous avons là ! Le Seigneur nous aurait-il aimés depuis si longtemps, pour ensuite nous rejeter loin de lui ? Il savait combien notre cou est raide, il a compris que nos cœurs étaient mauvais, et cependant il nous a choisis. Ah ! notre Sauveur n’est pas un amant inconstant. Il ne se sent pas émerveillé pour un temps par l’apparence de la beauté de son Église, pour ensuite la rejeter à cause de son infidélité. Non, il l’a épousée pour toute éternité ; et il est écrit de l’Éternel, qu’il hait la répudiation. #Mal 2:16. Le choix éternel est un lien sur notre gratitude et sur sa fidélité qui ne peut se désavouer. 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/