UN FAIBLE RESTE

23/08/2018 00:01

UN FAIBLE RESTE

 

« Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume » Luc 12 :32.

Le constat est le suivant : les chrétiens sont très minoritaires par rapport à l’ensemble de la population mondiale. En plus parmi ceux qui se prétendent chrétiens, une infime partie a foi en Dieu et se sanctifie véritablement. C’est pourquoi Jésus le bon berger dirige en réalité un petit troupeau. Rappelons-nous que lorsque le déluge a balayé la terre, seul Noé et sa famille furent sauvés. Il en sera de même à la fin de toutes choses (Luc 17 :26).

« Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent » Matthieu 7 :13-14.

Pour passer par la porte étroite, il faut accepter de porter sa croix, de renoncer à soi-même et aux choses de ce monde. C’est écrit dans la Bible, nous n’inventons rien.

« Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » Matthieu 16 :24.

Ouvrons bien nos yeux pour lire ce que Jésus nous dit dans le passage suivant.

« Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui : Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? Jésus lui dit : Pourquoi m’appelles-tu bon ? Il n’y a de bon que Dieu seul. Tu connais les commandements : Tu ne commettras point d’adultère ; tu ne tueras point ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; tu ne feras tort à personne ; honore ton père et ta mère. Il lui répondit : Maître, j’ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse. Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens. Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu’il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Marc 10 :17-23.

L’homme dont il est question dans cet extrait vivait dans la sanctification puisqu’il observait scrupuleusement tous les commandements dès sa jeunesse. Jésus dit cependant qu’il lui manquait une chose : il fallait qu’il accepte de se délester de toutes ses richesses car ses biens étaient devenus un obstacle, un dieu terrestre qui bloquait son accès à l’éternité.

Attention, nous ne disons pas que les riches sont voués d’office à l’enfer et qu’il faille tout vendre et vivre dans le désert comme Jean-Baptiste, vêtus de peaux de bêtes. A certains, Dieu demandera peut-être de se délester de leurs richesses, à d’autres de se séparer de certaines personnes, à d’autres encore de déménager dans un pays lointain… (Matthieu 10 :37-39). Jésus fera tout pour déloger toutes les idoles de notre vie jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Lui. Il sera donc de plus en plus exigeant sur notre niveau de sanctification et de consécration (Apocalypse 22 :11). En réponse, la haine du monde et des religieux hypocrites sera de plus en plus grande à notre égard (Mathieu 10 :16).

La question est donc de savoir jusqu’où nous sommes prêts à aller pour suivre Jésus-Christ. Prenons cependant courage car avec Dieu nous pouvons faire des exploits (Psaumes 60 :14). Tout est possible à celui qui croit (Marc 9 :23).

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/